Perte de cheveux

Perte capilaire

Le type d’alopécie le plus répandu est l’alopécie androgénétique, mieux connu sous le nom de calvitie. Alors qu’ils en sont atteints plus fréquemment, la calvitie se manifeste chez les hommes par une perte progressive des cheveux sur le dessus du crâne ou par un recul de la lisière des cheveux au sommet du front. Chez les femmes, elle occasionne plutôt un éclaircissement de la chevelure. Plusieurs facteurs sont responsables de la perte des cheveux. Parmi les plus fréquents, notons d’abord les hormones, tant chez l’homme (par une trop forte concentration de testostérone) que chez la femme (par une diminution de l’œstrogène); l’hérédité, qui affectera dès le stade embryonnaire, selon si un seul parent ou les deux sont atteints de calvitie; un stress intense, par exemple un choc émotionnel, ou encore le surmenage, le stress régulier et la fatigue vécus sur une longue période; les carences alimentaires; les effets secondaires de certains médicaments; ainsi que des malformations et des problèmes du cuir chevelu.

La chute des cheveux peut être passagère (souvent de nature hormonale), durable et diffuse (principalement liée à un état de santé), ou encore tractionnaire (causée par certaines coiffures comme les chignons ou le port d’extensions capillaires). Bien que les conséquences physiques de l’alopécie soient principalement de nature esthétique, il n’en demeure pas moins qu’elles peuvent avoir des répercussions sur le plan émotionnel et l’estime de soi. Lors de l’évaluation, votre médecin vous informera sur les traitements oraux et locaux, mais aussi sur d’autres procédures, tel le PRP, qui sont tout à fait indiqués par exemple chez les gens qui présentent une perte de densité capillaire.

Traitements possibles

Plasma riche en plaquettes (PRP)

Plasma riche en plaquettes (PRP)

Traitement visant à stimuler la production de collagène et d’élastine, traiter les cicatrices d’acné, diminuer les …

En savoir +